Retrouver la tendresse auprès de nos enfants

J’ai eu la chance d’enseigner un cours en visioconférence sur le thème de L’éducation bienveillante avec la psychologue et méditante Anne-Céline Karli. Nous avons donné ce cours le mois dernier, dans le cadre de l’École de méditation, fondée par Fabrice Midal, École dans laquelle nous sommes toutes deux enseignantes.

L’éducation comme pratique spirituelle

S’occuper d’enfants, les élever, les éduquer est probablement une des plus belles pratiques spirituelles qui soit ! Cela nous confronte à nos préjugés, à nos limites, à nos fragilités. Mais aussi à notre grand cœur, à nos ressources infinies, à nos trésors de patience. Auprès d’un enfant ou d’un adolescent nous avons l’occasion de découvrir ce que signifie une véritable présence, une relation authentique.

Aimer nos enfants

Cela m’a rappelé un article que j’avais écrit en août 2019 et qui évoque les difficultés et les joies d’être auprès d’enfants. J’ai eu envie de le partager avec vous de nouveau mais sous forme audio. Je vous souhaite une excellente écoute de ce nouveau et court podcast.

Astuce :

Vous pouvez également faire un clic droit sur le lien ci-dessous, et enregistrer le fichier son pour une écoute ultérieure, même hors connexion…

Partager
  • 35
  • 12
  •  
  • 3

This Post Has 2 Comments

  1. Malartigue Florence Répondre

    Je suis entièrement d’accord avec toi, Marie-Laurence, pour une relation bienveillante et respectueuse de l’enfant. Notre regard d’adulte, notre attention, notre parole, nos gestes sont tellement signifiants et parfois pour si longtemps. Notre responsabilité est grande pourtant aucune école ne nous enseigne ces compétences. Si nos propres parents n’ont pas pu être exemplaires, ne doutons pas un instant que tout est présent en nous, dans notre cœur. La bienveillance envers nos enfants est un cadeau que nous offrons à la relation présente mais également à celle à venir.
    Bien amicalement,
    F

    • Marie-Laurence Cattoire Répondre

      Merci pour ce beau commentaire Florence. J’aime beaucoup quand tu précises que nous n’avons pas à douter que tout est en nous. Je constate souvent combien nous avons tout ce qu’il faut pour retrouver notre propre espace de tendresse. En se reliant à l’amour pour nos enfants nous pouvons dissoudre bien des contrariétés. Mais aussi retrouver une autorité naturelle et juste ! C’est peut-être cela le plus étonnant d’ailleurs ! Amicalement

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.