La bienveillance, une force pour notre temps

Il faut reconnaître que le mot bienveillance a été utilisé à toutes les sauces ces dernières années ! Et que la notion même de bienveillance est devenue une injonction de plus notamment dans le cadre de l’entreprise. Le fameux « management bienveillant » rend aujourd’hui difficile la compréhension de cette disposition pourtant toute simple… et fondamentalement humaine !

Ne pas chercher à être gentil

Rappelons tout d’abord qu’être bienveillant ne consiste pas à vouloir être gentil mais à développer une attention fine et lucide. Faire attention, être attentif, être attentionné, voilà ce que l’entrainement à la méditation peut nous apprendre. Et non pas à devenir une personne impassible qui dit oui à tout en souriant placidement…

Une force pour notre temps

Quand j’enseigne les pratiques de bienveillance lors de stages de méditation, je reste étonnée par leur puissance opérante : cet homme d’affaires qui ne s’autorise pas à ressentir la moindre émotion et réalise à présent que c’est en les accueillant sans peur qu’il trouvera plus d’intelligence et de justesse dans ses rapports professionnels. Cette assistante de direction, rongée par la jalousie, qui a compris comment s’en libérer et retrouver la fierté de ses propres réussites. Cette professeure, née sous les bombes d’un pays en guerre, qui me dit que les pratiques de bienveillance l’ont fait passer du statut de morte-vivante à celui de vivante

La noblesse du cœur

La bienveillance n’est pas une option qui va nous donner un supplément d’âme. Elle n’est pas une technique pour devenir plus sympathique. Elle est un chemin pour retrouver une certaine « noblesse du cœur« , une dignité qui peut faire de nous des êtres humains accomplis et à l’aise dans le monde.

Un rapport sain avec les autres

La bienveillance ne doit pas devenir la nouvelle contrainte artificielle du manager parfait. Imposée à outrance, par exemple en forçant un « management bienveillant », elle devient davantage un outil de manipulation qu’autre chose. La bienveillance est un chemin individuel, propre à chacune, chacun. Elle offre la possibilité de retrouver un rapport plus direct aux situations, en développant une vision claire et juste. Elle est une possibilité de renouer des rapports sains avec ceux qui nous entourent, en écoutant de manière plus fine notre propre expérience sans nous laisser aveuglé par le tumulte émotionnel.

La méditation de la bienveillance

Je suis très heureuse que les éditions Leduc.s publie aujourd’hui une nouvelle édition de mon ouvrage sur la bienveillance. L’occasion pour moi de le mettre à jour et de l’enrichir de nouveaux témoignages, de nouveaux exercices et de nouvelles méditations guidées. J’attends vos commentaires ! … et vous souhaite une bonne lecture.

Partager
  • 65
  • 12
  • 5
  • 1

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.