La matinale de France Inter

Véritable institution de toutes les radios françaises, terrain d’une implacable course à l’audience, la sacralisation de la matinale est une spécificité très française. Aux Etats-Unis, en Italie, au Royaume-Uni ou en Allemagne, c’est la télé qui fait office de réveille-matin. Chez nous, quelque 9 millions de personnes sont pendues à leur radio, avec un pic d’audience qui, en une vingtaine d’années, s’est déplacé de 7 heures à 8 heures (Source LeMonde.fr). Autant dire que quand Lucie, l’assistance de Estelle Schmitt m’a contactée pour venir parler de la méditation à la Matinale du week-end, j’ai sauté de joie ! C’est toujours magique de se rendre à la Maison de la Radio, en bord de Seine : l’étrange bâtiment circulaire est impressionnant mais une fois à l’intérieur tout le monde est absolument aimable, de la standardiste aux techniciens en passant par les assistants ou les producteurs. Même les vigiles vous disent « bonjour » avec le sourire et sont prêts à vous guider dans ce labyrinthe radiophonique. La journaliste Estelle Schmitt anime tout l’été la rubrique Santé Bien-être – entre autres – et invite sur son antenne différentes personnalités dont Christophe André. Estelle Schmitt c’est une présence qui vous met d’emblée à l’aise, un accueil naturel et chaleureux et une curiosité qui vous donne envie de parler. De sa voix claire et enjouée elle m’a posée quelques questions auxquelles il s’agissait de répondre en 4 minutes chrono. Qu’est-ce que la méditation, que l’on confond souvent avec la relaxation ? Est-ce faire le vide dans sa tête ? Comment fait-on concrètement pour méditer ? S’agit-il de se laisser aller ? De se lâcher ? Quel bénéfices peut-on en attendre ? Pour entendre des éléments de réponse ou réécouter l’émission diffusée le 5 août dernier à 7h55 c’est ici.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.