Conversations avec mon coiffeur

Conversations avec mon coiffeur

Il y a les livres feel good et puis il y a Tal Ben-Shahar ! Je viens de terminer la lecture de Conversations avec mon coiffeur, un précieux petit ouvrage édité chez Pocket. Et je me sens légère comme ce mois de mai qui, enfin, nous offre le soleil. Après avoir été l'un des professeurs les plus populaires de l'université de Harvard - son cours sur la psychologie positive a rassemblé plus de 1400 étudiants - Tal Ben-Shahar a fondé la Happiness Studies Academy. J'avais eu l'occasion de le rencontrer à Paris il…suite... →
La peur de l’aventure

La peur de l’aventure

Je me souviens d'un temps où j'avais peur, très souvent, sans raison particulière. Quand ça n'allait pas, j'avais peur que cela n'empire et que la situation devienne catastrophique. Quand tout allait bien je pensais mon bonheur non mérité. J'imaginais qu'un malheur allait arriver pour équilibrer cette usurpation de temps heureux... J'avais comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je pensais que me préparer au pire me protégerait... J'avais tout faux. Se tenir sur le qui-vive ne prépare à rien. Et ça gâche la vie au quotidien. Tout figer pour se rassurer…suite... →
Le plus beau cadeau à faire à vos enfants : la confiance

Le plus beau cadeau à faire à vos enfants : la confiance

En cette période de rentrée, vos enfants ont besoin d’être entourés, rassurés, accompagnés. Car chaque nouvelle rentrée est une nouvelle vie qui commence. Et ce, qu’ils aient trois ans ou qu’ils en aient seize ! Ma fille cadette vient d’apprendre, il y a deux jours, qu’elle était admise dans une école d’art où elle voulait tant aller.  Elle a d’abord été « folle » de joie mais à présent elle s’angoisse à l’idée des défis qui l’attendent… Nous pouvons aider nos enfants à avoir davantage confiance en eux, en leur capacité, en la vie. La vie…suite... →
Méditation : soigner le corps et l’esprit

Méditation : soigner le corps et l’esprit

Cela s'est passé Salle Pleyel, devant un public de 1800 personnes, pratiquants, thérapeutes, amoureux de la méditation ou tout simplement curieux. Le 19 mai dernier l'École occidentale de méditation et le magazine Sens & Santé ont co-organisé une grande journée pour explorer les liens entre méditation et santé. J'ai été particulièrement frappée par la qualité de présence pendant les exercices de méditation qui ont été proposés tout au long de la journée. Christophe André, Nicole Bordeleau ou  Fabrice Midal nous ont en effet invités à partager des méditations guidées de Pleine présence et…suite... →
Donner de la place à l’émotion

Donner de la place à l’émotion

Je viens de terminer (que dis-je, de dévorer !) le dernier ouvrage de Marie de Hennezel, paru chez Flammarion,  "Croire aux forces de l'esprit". Croire aux forces de l'esprit Ce livre, qui raconte ses douze ans d'amitié spirituelle avec François Mitterrand, est remarquable à plus d'un titre et j'aurai la chance de mener un grand entretien avec cette psychologue pour Le Monde des Religions du mois de mai prochain. Dès les premières pages, une phrase a retenue mon attention car elle décrit précisément un rapport inhabituel à l'émotion. Nous sommes en 1985. Après…suite... →
La méditation pour avoir confiance ?

La méditation pour avoir confiance ?

Et si ce dont nous manquions le plus était la confiance ?  Et si ce qui nous faisait le plus défaut était une forme de confiance primordiale en la vie, en la situation, en le monde ? Une confiance qui nous permette de cesser de nous inquiéter chaque matin et d'arrêter d'envisager l'existence comme un défi insurmontable ? La confiance peut s'apprendre J'ai découvert il y a peu qu'il existait des pratiques de méditation pour développer la confiance. Ces méditations sont adaptées à nos quotidiens de femmes et d'hommes actifs et sont aujourd'hui…suite... →
Les moments vides

Les moments vides

Agendas, journées, vacances, travail, vie sociale, soirées, smartphones, disques durs… Tout est  rempli à ras-bord… Quand j'étais enfant... Quand j'étais enfant, dans le Périgord, j'aimais passer la fin de journée chez mes voisins paysans qui s'asseyaient dans le cantou, et restaient là, sans parler, sans presque bouger, regardant le feu, après une longue journée de travail. J'adorais ces moments vides, où aucun geste ni parole ne s'imposent ni ne vient gêner une quiétude bien méritée. Après avoir couru Aujourd'hui, après avoir couru tant d'années, je retrouve (enfin) le goût de ces moments où…suite... →