Oser la compassion

Dès la lecture du livre de Thupten Jinpa, N’ayons plus peur. Oser la compassion peut transformer nos vies, j’ai eu envie de le rencontrer.

Son style simple, allié à une très fine compréhension de la fragilité humaine, m’a donné envie d’en savoir plus.

Qui est Thupten Jinpa ?

Geshe Thupten Jinpa est né au Tibet en 1958. Il a reçu son éducation et une solide formation au monastère de Zongkar Chöde dans le sud de l’Inde . Plus tard, il a quitté le Tibet et rejoint l’université monastique de Ganden, en Inde du sud, où il a reçu le grade de Geshe Lharam.

Il a enseigné l’épistémologie bouddhiste, la métaphysique, la philosophie de la voie du milieu et la psychologie bouddhiste à Ganden pendant cinq ans.

Jinpa détient aussi un Baccalauréat en arts en philosophie (occidentale) et le diplôme Ph.D. d’Etudes Religieuses, tous deux obtenus à l’Université de Cambridge, Royaume-Uni.

Aujourd’hui  il est devenu un chercheur renommé à l’Institut des neurosciences de l’université de Stanford. Il a participé à l’élaboration d’un programme très sérieux pour le développement de la compassion et l’étude des ses bienfaits directs et indirects pour les Occidentaux du 21ème siècle.

Jinpa et la Dalaï Lama

Thupten Jinpa est le traducteur officiel du dalaï-lama pour les États-Unis.

Il rencontre sa sainteté très jeune, à l’âge de 10 ans. À partir de ce moment, son destin sera lié à celui du grand chef spirituel.

Après Plaidoyer pour l’altruisme de Matthieu Ricard (NiL, 2013) ou L’Amour qui guérit de Sharon Salzberg (Belfond, 201), c’est un troisième livre majeur sur la compassion qui sort en France : N’ayons plus peur. Oser la compassion peut transformer nos vies aux éditions Belfond.

La rencontre

Dans cet entretien exclusif, que j’ai pu mener pour le Monde des Religions et Philosophies.tv, il explique comment retrouver un rapport direct à ce sentiment qu’est la compassion, aussi naturel, à ses yeux, que la colère ou la jalousie.

Et comment la cultiver au quotidien, avec ses enfants, au travail…

Il évoque aussi, de manière très émouvante, sa première rencontre avec le Dalaï Lama, alors qu’il avait à peine 10 ans et vivait comme tant d’autres tibétains, en exil de sa famille et de son pays.

Regarder l’entretien.

Partager
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.