Le travail

Le travail est-il un effort intellectuel ou un engagement physique ?
Est-il une démarche de l’esprit ou une manière de nous relier corporellement au monde

C’est une question éminemment intéressante… En l’espace d’à peine deux générations, une grande partie des métiers et des savoir-faire se sont spécialisés sur une concentration mentale, liée à un puissant appareillage informatique, et qui oublie le corps, qui nous fait oublier que nous avons un corps…

Cette fâcheuse tendance à croire l’esprit supérieur eu corps

Et le travail n’est pas le seul lieu où l’avènement de l’intellectuel a eu lieu. Dans la recherche spirituelle également, nous avons la fâcheuse tendance à croire que l’esprit est supérieur au corps.

Voici comment Chögyam Trungpa le dit, avec provocation, dans l’ouvrage Argent Sexe et Travail :
 » Nombre de problèmes que les gens ont avec le travail découlent d’une pseudo-sophistication de l’esprit analytique : vous ne voulez plus du tout vous impliquer physiquement. Vous ne travaillez que sur le plan intellectuel ou mental. C’est là un problème spirituel. Il surgit lorsqu’une personne intéressée par le développement spirituel pense en termes d’importance de l’esprit. Nous voudrions avoir une compétence profonde, ou supérieure, accéder à cette mystérieuse compréhension des choses, la plus élevée, la plus profonde, quelle qu’elle soit. En fait c’est dans l’évier de la cuisine ou à l’usine que l’on trouve la transcendance la plus profonde.  »
Mais cette tendance n’a rien de fataliste ni d’inexorable.

La pratique de la méditation en est un antidote formidable, qui nous permet de retrouver une « inscription corporelle de l’esprit » saine, de retrouver la terre immense de l’expérience physique.

Partager
  • 27
  • 1
  • 3
  • 2
  •  

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.