Une femme victorieuse

Est-il possible d’être par deux fois profondément blessée dans sa chair et d’en sortir victorieuse ? Est-il possible d’être alitée, immobilisée et de produire une des œuvres picturales les plus originales du XXème siècle ? Est-il possible d’être malheureuse en amour et d’aimer, aimer, aimer ? Oui !

Bon anniversaire Frida Kahlo !

Frida Kahlo, une femme qui fait l’épreuve de la vie

Femme peintre, artiste hors norme, Frida Kahlo a su comme personne transcender la souffrance physique. Transcender ne signifie nullement ne plus éprouver. Au contraire ! Il est clair que la jeune femme a fait pleinement l’épreuve de ses blessures (elle est foudroyée par une poliomyélite à l’âge de 6 ans, qui déforme une de ses jambes. Puis des années plus tard, elle est victime d’un accident de voiture qui la laisse en partie paralysée). Frida Kahlo explore avec finesse, ténacité et curiosité son corps abimé, transformé, atteint. C’est ce qui transparaît dans beaucoup de ses tableaux qui la représentent allongée dans son lit, à l’hôpital ou chez elle. Ou encore dans un fauteuil roulant.

Une photo noir et blanc montre Frida Kahlo allongée dans son lit en train de peindre. Un jeune garçon la regarde
Frida Kahlo à la Casa Azul

Une icône féministe

Ce courage d’assumer son corps tel qu’il est, allié à un parcours pictural très personnel, loin des diktats de son époque, fera d’elle une icône féministe. Alors que j’ai suivi des études aux Beaux-Arts de Toulouse et que je me suis toujours intéressée à la peinture, j’ai l’impression d’être passée « à côté » de Frida Kahlo. Peut-être parce que la force de son travail, loin d’être entendue, a été réduite à un aspect folklorique ? Heureusement, j’ai eu l’occasion il y a peu de « rencontrer » Frida Kahlo à deux reprises. Deux rencontres indirectes et émouvantes.

La compassion

La première fois c’était dans le livre M Train de Patti Smith. La poétesse-rockeuse, si respectueuse de ses morts, raconte son pélerinage à la Casa Azul, la maison qui a vu naître Frida Kahlo. La veille de sa visite elle est tombe extrêmement malade, probablement à cause d’une intoxication alimentaire. Que se passe-t-il alors ? Quand elle arrive à la Casa Azul, Patti est si faible que la directrice de la maison du musée lui propose de s’allonger dans le lit de la peintre ! Et là, Patti Smith fait l’expérience de Frida. Elle sent sa présence, sa souffrance. Son inspiration aussi. Le dispositif qu’elle a réussi à mettre en place pour pouvoir peindre, même alitée. Ce chapitre de M Train montre combien nous pouvons nous relier très physiquement à l’expérience des femmes et des hommes qui nous ont précédé, qui ont souffert avant nous. Cela s’appelle la compassion. La compassion renforce notre compréhension et notre intelligence des situations.

Patti Smith – M Train

Interroger nos croyances

Ma deuxième rencontre a eu lieu très récemment lors de l’écoute d’un passionnant podcast, en deux parties, dédié à Frida Kahlo et réalisé par Julie Beauzac. Dans Vénus s’épilait-elle la chatte ? Julie Beauzac analyse et donne des pistes pour déconstruire les stéréotypes sexistes et racistes de l’histoire de l’art occidentale. Elle s’interroge :

Pourquoi tant de femmes sont-elles nues dans les tableaux ? Pourquoi ne figure-t-on que très peu la grossesse ? Comment Frida Kahlo peut aujourd’hui se résumer à son image marketing, mono-sourcils et fleurs exotiques comprises ? Toutes ces interrogations nous viennent en tête lorsque l’on arpente galeries et musées actuel.le.s.

Diplômée de l’École du Louvre, Julie a mené une enquête passionnante autour de la réduction de l’œuvre de Frida Kahlo à une image pop et naïve. Cette réduction est en effet bien loin du questionnement profond auquel invite l’artiste sur la féminité, la grossesse, la chirurgie, l’invalidité. Julie Beauzac nous amène à un regard plus lucide, plus curieux, qui déconstruit les poncifs.

Un regard méditatif sur les événements

Se poser, interroger, sortir des préjugés pour entrer dans une relation plus authentique à l’œuvre de Frida Kahlo, voilà ce que m’ont permis ces deux « rencontres ». Et cela me rappelle l’attitude méditative que l’on peut tout à fait adopter face à des faits historiques un peu trop vite absorbés comme étant la vérité »…

Bon anniversaire Frida

Oublions l’image décorative et (re)découvrons que la vie de Frida Kahlo est exemplaire. La vie d’une femme battante, d’une femme victorieuse, d’une femme libre. Malgré toutes les contingences. Aujourd’hui 6 juillet 2021 j’ai une pensée pour elle et pour tout le courage qu’elle nous transmet. Bon anniversaire Frida.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.