La méditation engage notre rapport au monde

Chaque été, je m’offre une pause bénéfique. Un véritable « break » au cœur d’une vie très très active… Je pars en retraite de méditation. Et cette année je commencerai par enseigner la Pleine présence (mindfulness) au cours d’un stage organisé par l’École occidentale de méditation. Nous serons plus de 150 personnes à nous retrouver, venant de tous horizons. Ensuite, je suivrai deux semaines d’enseignements et de pratiques dirigées par Fabrice Midal.

Pour parler de Fabrice Midal, j’aimerais revenir sur un livre étonnant qu’il a écrit en 2015 et qui s’intitule Comment la philosophie peut nous sauver.

La philosophie, expérience de vie ?

Et si nous nous trompions du tout au tout sur ce qu’est la philosophie ?

Et si elle était d’abord une expérience à vivre, au même titre que la rencontre avec un ami, la découverte d’un magnifique paysage ou l’arrivée d’un événement important ?

Telle est la thèse de ce livre de Fabrice Midal.
Loin de la réflexion théorique et abstraite à laquelle on l’identifie souvent, la philosophie est ici présentée comme une des plus extraordinaires forces de questionnement auquel l’Occident a donné naissance.

Pour relire l’entretien que j’avais fait à l’époque c’est ici

Partager

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *