Rencontre avec Tara Brach

Mon grand voyage cet été, c’est de participer à la retraite de méditation organisée par l’École occidentale de méditation. Durant cette pause bénéfique au cœur de ma vie de femme hyper active, j’ai choisi de re-publier les principaux articles sur les rencontres qui m’ont particulièrement marquée.

Grand maîtres de méditation, thérapeutes, professeur de bonheur ou philosophe, chacune, chacun a sa manière singulière d’éclairer un chemin pour devenir plus humain.

L’acceptation radicale

L’année dernière, j’ai rencontré Tara Brach, une américaine qui enseigne la méditation depuis une trentaine d’années et qui a entièrement repensé la manière de transmettre la bienveillance.

Parallèlement à sa carrière de psychologue clinicienne, Tara Brach enseigne la méditation aux États-Unis depuis plus de 35 ans. Tara incarne la rencontre aujourd’hui incontournable entre la psychologie bouddhiste – 2500 ans d’études phénoménologiques de l’esprit, validées chaque jour un peu plus par la communauté scientifique – et les thérapies occidentales. Née en 1953 dans le New Jersey, mariée et mère d’un enfant, elle vit aujourd’hui en Virginie, à quelque encablures de Washington, où elle a fondé l’Insight Meditation Community. Tara Brach y dirige de nombreuses retraites de méditation et de sessions hebdomadaires. Elle a développé un travail de pointe pour accompagner les patients victimes d’addictions et les aider à retrouver une véritable estime d’eux.

Pour relire l’entretien que j’avais mené autour de son livre L’acceptation radicale, c’est ici.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.