Sourire à la vie

Le titre de doyen masculin

La dépêche AFP vient de tomber : le doyen masculin de l’humanité a 112 ans, il est japonais et s’appelle Chitetsu Watanabe ! La doyenne féminine est également native du pays du soleil levant. Elle s’appelle Kane Tanaka et vient de souffler ses 117 bougies…

Chitetsu Watanabe est né le 5 mars 1907 à Niigata, dans le nord-ouest du Japon. Il a reçu officiellement son titre Guinness ce mercredi 12 février dans la maison de retraite où il réside, toujours dans sa ville natale.

Le Japon, bon pour la longévité ?

Le Japon a l’une des espérances de vie les plus élevées au monde : plus de 70 000 centenaires vivent dans le pays, sur une population totale d’environ 126 millions d’habitants. Beaucoup de chercheurs se sont penchés sur ce phénomène et s’accordent à penser que, plus que de nos gênes, cette longévité dépend de nos modes de vie : hygiène, alimentation, repos, vie en commun, sentiment d’appartenance …

Notre longévité ne dépend de nos gènes qu’à hauteur de 25 %. C’est notre hygiène de vie et notre environnement qui déterminent les 75 % restants.

écrit le Dr Pascal Douek, dans son ouvrage Les nouvelles clés de la longévité.

De retour d’un récent voyage au Japon, un ami me précisait que les personnes âgées – et très âgées – sont incluses dans la vie de tous les jours et assurent des missions pour la société jusqu’à un âge très avancé… Peut-être pourrions-nous en prendre de la graine au lieu de remiser nos aînés dans des lieux quasiment invisibles et de les considérer comme inutiles …

Garder le sourire

Chitetsu Watanabe, qui a eu cinq enfants, a déclaré que le secret de sa longévité était simplement « de ne pas se mettre en colère et de garder le sourire« .

Quelle belle définition d’une vie accomplie ! Garder le sourire face aux aléas du quotidien qui sont le lot de toute existence humaine. Ne pas se mettre en colère mais accueillir avec discernement, en agissant là où on le peut et en cessant la lutte quand elle est inutile.

Offrir la méditation aux personnes âgées

L’École occidentale de méditation, dans laquelle j’enseigne, lance cette année un projet de bénévolat. Intitulé « Offrir la méditation aux personnes âgées » il est ouvert à ses membres qui ont accompli les 3 premiers stages de méditation du cycle. Ainsi, pour ceux qui souhaitent donner quelques heures de leur temps à cette population trop souvent laissée pour compte, l’École propose un cadre et un accompagnement structurés.

Une démarche remarquable et profondément humaine que l’on peut saluer.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.