Le bonheur d’une nouvelle rencontre !

Lundi dernier, j’ai eu l’occasion d’enregistrer un épisode du podcast Le Club Bonheur. J’étais l’invitée de Angélique d’Esclaibes, fondatrice de ce podcast dédié au bien-être, à la nutrition et à la santé. L’originalité d’Angélique est de concevoir chaque rencontre, non comme une interview, mais comme une véritable conversation. Il en résulte une atmosphère détendue et une parole libre que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui : je vous mets le lien vers Le Club Bonheur en fin d’article.

Une jeune entrepreneuse à la vision claire

Angélique d’Esclaibes est la co-fondatrice d’Epycure, une start-up dédiée aux compléments alimentaires naturels. Avec Epycure, Angélique souhaite aider les femmes et les hommes à aller mieux, en leur proposant des diagnostics précis, sans pour autant les culpabiliser ou leur imposer de nouvelles injonctions. Entre le développement de nouveaux produits, la communication de la marque et le management des équipes, cette aventure l’occupe à plein temps.

Et pourtant Angélique trouve aussi l’énergie d’animer le podcast qu’elle a créé et qui lui permet de rencontrer un grand nombre de personnalités. Elle a déjà reçu Nicole Bordeleau, Lise Bourbeau, Natacha Dzikowski, Gaël Chatelain, Camille Sfez et bien d’autres… Quand je suis conviée pour l’enregistrement, c’est déjà pour l’épisode n°77 de Le Club Bonheur !

Une parenthèse enchantée

Le podcast est enregistré dans les locaux de la marque. À savoir d’anciens ateliers d’artisans, logés dans une cour du XXème arrondissement de Paris et transformé en bureaux très lumineux. L’accueil est décontracté en cette fin d’après-midi hivernale. Inès nous offre une tisane réconfortante et m’invite à rejoindre la salle d’enregistrement. Angélique arrive peu après et nous avons le temps de faire connaissance avant d’ouvrir les micros. Une véritable parenthèse enchantée, sans masque (au sens propre comme au figuré !!!) ni faux-semblant. Juste deux femmes qui se rencontrent, deux générations différentes, et un même souci d’aborder les sujets qui nous préoccupent.

Sa franchise et son naturel me plaisent immédiatement. Et me mettent dans les meilleures dispositions pour la suite.

Féminisme et méditation : pour un autre bonheur ?

La lecture de livre Éclore, enfin a inspiré beaucoup de questions à Angélique d’Esclaibes :

Quelle est ta définition du féminisme ? En quoi la méditation peut-elle aider à se libérer des injonctions ? À quel moment as-tu pris conscience de toutes les injonctions que subissent les femmes ? Parmi tous les diktats que tu présentes dans le livre (de la perfection, du sommeil, de la beauté…), duquel est-ce le plus dur de se débarrasser et pourquoi ? Quels conseils donnerais-tu aux hommes pour aider les femmes à se libérer des injonctions ? Si tu ne devais donner qu’un seul conseil aux femmes pour se libérer, lequel serait-ce ?…

Si vous avez envie de découvrir mes réponses, ainsi que le témoignage éclairant d’Angélique, je vous invite à écouter l’épisode 77 du podcast Le Club Bonheur ici.

Partager

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.