Comment peut-on pallier l’absence ?

Comment peut-on pallier l’absence ?

Voici ce que Patti Smith livre à Annick Cojean qui la questionne au sujet de l'absence : "J'ai appris que lorsqu'on perd des êtres aimés, l'amour qu'on a partagé avec eux ne meurt pas. Votre mère peut mourir mais ça n'interrompt nullement son amour à votre égard. Il est là, il est en vous ! En écrivant mon livre, je sentais une chaleur qui envahissait mon cœur et j'ai compris que c'était l'amour de mon frère.
Un sourire se dessine

Un sourire se dessine

Parfois, parce que vous êtes heureux vous souriez. Mais parfois aussi, parce que vous souriez, vous êtes heureux. Thich Nhat Hanh A la lecture de cette si jolie phrase de Thich Nhat Hanh j'ai eu envie de partager avec vous un extrait de mon livre sur la bienveillance, qui parle de la grâce du sourire et de son pouvoir magique : L'incroyable pouvoir d'un sourire "Avez-vous déjà remarqué comme un sourire peut changer la qualité de notre humeur, la tonalité d’un moment ?... Que ce soit notre sourire ou celui offert par une…suite... →
En couple, le bonheur d’être pleinement présent

En couple, le bonheur d’être pleinement présent

Au-delà des désaccords ordinaires Je prends beaucoup de plaisir à regarder des comédies romantiques anglaises ou américaines... Mais de là à penser qu'elles sont la réalité de l'amour... La vraie vie commence à la maison ! Vivre en couple, par exemple, nous offre un champs d’expérience inépuisable. À condition d'abandonner le rêve au profit de la réalité. Le sens de la vie est peut-être d'apprendre à travailler honnêtement avec les obstacles - au-delà des désaccords ordinaires - plutôt que de se perdre dans la recherche d'un bonheur fantasmé. Accueillir avec un certain tact…suite... →
Se rencontrer avec bonté et honnêteté

Se rencontrer avec bonté et honnêteté

Ma première rencontre avec Fabrice Midal s'est passée en 2004. Il m'a appris à méditer. Et j'ai découvert sa puissance de travail. Sa manière d'enseigner, sans répit, l'essentiel de la méditation à une époque où c'était loin d'être évident. Il fut par exemple le premier en France à montrer l'importance de la bienveillance et à transmettre des pratiques dédiées Pleine présence et bienveillance sont les deux ailes d'un même oiseau. déclare-t-il. C'est grâce à la bienveillance, ajoute-t-il, que nous éviterons que la méditation ne soit pervertie et transformée au mieux en outil de…suite... →
Apprendre à s’aimer !

Apprendre à s’aimer !

Je médite depuis bientôt quinze ans et j’ai eu l’occasion de rencontrer de grands maîtres et enseignants de méditation. Tous s’accordent sur un point : il est plus que temps de prendre soin de nous-mêmes ! Thupten Jinpa, le traducteur officiel du Dalaï Lama pour les États-Unis, nous invite à Oser la compassion. Sharon Salzberg, enseignante américaine, nous parle de l’Amour qui guérit. Le philosophe et enseignant de méditation Fabrice Midal déclare Foutez-vous la paix et commencez à vivre ! Le maître vietnamien Thich Nhat Hahn nous propose de Prendre soin de notre enfant intérieur… Tara…suite... →
Vivre sa vie au lieu de l’imaginer

Vivre sa vie au lieu de l’imaginer

Mon troisième livre Vive la méditation vient de sortir. Il explore les ressources de la méditation au quotidien. Et j'ai envie aujourd'hui de partager quelques réflexions avec vous, autour de l'art de ralentir. Autour de la possibilité de mieux voir notre vie. On peut aujourd’hui passer des journées entières sans avoir la moindre idée de ce que l’on vit. Ou alors juste imaginer ce que l’on vit à partir de concepts. À partir d’un fatras de ressentis un peu flous et vagues : c’est bien / ce n’est pas bien, ça me plaît…suite... →
Autoportrait d’un artisan de la paix

Autoportrait d’un artisan de la paix

Femmes et hommes de cœur Durant la pause estivale,  je vous propose de revenir sur les dernières rencontres qui m'ont particulièrement marquée. Grand maîtres de méditation, thérapeutes, professeur de bonheur ou philosophe, chacune, chacun a sa manière singulière d'éclairer un chemin pour devenir plus humain. Portrait d'un artisan de la paix Cette semaine j'aimerais reparler du grand maître zen Thich Nhat Hanh et de son dernier livre La terre est ma demeure. Avec une simplicité désarmante, le grand maître zen nous rappelle la bonté du quotidien. Cette réalité où se cachent mille et unes…suite... →
Retrouver un espace de tendresse

Retrouver un espace de tendresse

Retrouver un espace de tendresse pour soi, pour les autres, pour le monde L’ouverture bienveillante et sans jugement que nous ménageons dans la méditation est un espace de vraie tendresse : nous n’avons plus peur de nous laisser toucher par nos émotions, par notre sensibilité, par nos névroses. Pour un moment – le temps de la session de pratique –, nous faisons la paix avec tout cela. Comment ? En accueillant simplement, sans commentaire, tous ces événements mentaux et en les laissant filer de la même manière que les nuages filent dans le…suite... →
Méditation : soigner le corps et l’esprit

Méditation : soigner le corps et l’esprit

Cela s'est passé Salle Pleyel, devant un public de 1800 personnes, pratiquants, thérapeutes, amoureux de la méditation ou tout simplement curieux. Le 19 mai dernier l'École occidentale de méditation et le magazine Sens & Santé ont co-organisé une grande journée pour explorer les liens entre méditation et santé. J'ai été particulièrement frappée par la qualité de présence pendant les exercices de méditation qui ont été proposés tout au long de la journée. Christophe André, Nicole Bordeleau ou  Fabrice Midal nous ont en effet invités à partager des méditations guidées de Pleine présence et…suite... →
Ne rien faire et devenir bienveillant ?

Ne rien faire et devenir bienveillant ?

Il y a quelques mois j'étais invitée à donner une conférence au célèbre Yoga Festival de Paris, organisé par Renaud Cellier, rédacteur en chef de Santé Yoga et le Journal du yoga. L'idée était de montrer en quoi ne rien faire, s'asseoir en silence quelques dizaines de minutes sans bouger, pouvait nous aider à développer un rapport plus doux et plus tolérant envers nous-même, envers les autres, envers le monde. Quel peut en effet être le lien entre cette méditation assise (mindfulness), de plus en plus répandue, et une profonde bienveillance à laquelle…suite... →
L’attention n’est pas ce que l’on croit

L’attention n’est pas ce que l’on croit

Aujourd'hui, on peut lire un peu partout que la méditation nous permet de revenir au moment présent et de développer une pleine attention à ce qui est autour de nous. Mais qu'est-ce que l'attention au juste? Nous confondons souvent l'attention avec la concentration. Ou nous avons tendance à l'associer à la conscience. Or, il est nécessaire d'être plus précis sur le sens réel de l'attention pour comprendre en quoi la méditation est une pratique douce, bienveillante. Pour comprendre qu'elle peut nous aider au quotidien au lieu de devenir une contrainte de plus pour…suite... →
Qu’est-ce que la compassion au juste ?

Qu’est-ce que la compassion au juste ?

En novembre dernier, j'ai eu l'occasion de rencontrer Thupten Jinpa, l'interprète officiel du Dalaï Lama pour les États-Unis. Il venait de publier un livre déculpabilisant et d'une grande humanité "N'ayons plus peur - oser la compassion peut transformer nos vies" aux éditions Belfond.  Lors de notre entrevue je lui ai demandé de définir ce mot de compassion, aujourd'hui  un peu galvaudé et surtout réinterprété sous l'angle moraliste. Extrait de l'entretien M&A : Pourriez-vous nous préciser ce que vous entendez par "compassion", nous expliquer ce que cette notion représente pour vous ? Thupten Jinpa…suite... →
Être sensible, c’est beau !

Être sensible, c’est beau !

Ne plus être embarrassé de sa sensibilité. Être sensible n’est pas une valeur très prisée par nos sociétés actuelles… Et pourtant n’est-ce pas purement humain ? Notre sensibilité est une porte ouverte, tangible, vers notre capacité à nous laisser toucher, à entrer en lien, à aimer. Si nous persistons à ignorer cette sensibilité comment savoir si nous avons un cœur ? Paradoxalement, sortir de cet embarras pour notre sensibilité, l’accepter comme une chance d’être plus humain, nous rend plus fort au quotidien. Si, par une écoute attentive, nous identifions mieux ce qui nous…suite... →
Un chemin d’honnêteté

Un chemin d’honnêteté

La méditation est réellement un chemin d’honnêteté. Pourquoi ? Parce qu'elle nous apprend à oser être nous, tels que nous sommes, au lieu d’épuiser toute notre énergie à tenter de ressembler à quelqu’un d’autre. Pourquoi essayer de vivre une autre vie que la nôtre ? La méditation nous enjoint à ne plus perdre de temps à vivre une autre vie que la nôtre. Ou comme le disait l'actrice Judy Garland : Mieux vaut être une excellente version de vous-même qu'une version médiocre de quelqu'un d'autre ! Comment faire ? La pratique de la…suite... →
Oser la compassion

Oser la compassion

Dès la lecture du livre de Thupten Jinpa, N’ayons plus peur. Oser la compassion peut transformer nos vies, j'ai eu envie de le rencontrer. Son style simple, allié à une très fine compréhension de la fragilité humaine, m'a donné envie d'en savoir plus. Qui est Thupten Jinpa ? Geshe Thupten Jinpa est né au Tibet en 1958. Il a reçu son éducation et une solide formation au monastère de Zongkar Chöde dans le sud de l'Inde . Plus tard, il a quitté le Tibet et rejoint l’université monastique de Ganden, en Inde du…suite... →
L’amour est plein d’intelligence

L’amour est plein d’intelligence

Nous avons peu à peu distingué le corps de l’esprit, les séparant en deux entités « complémentaires », l’esprit étant associé au cerveau et le corps devenant un outil qu’il faut – au mieux – entretenir. De la même manière, nous avons progressivement séparé le sentiment de l’intelligence. Ainsi, aujourd’hui, nous considérons que tout ce qui est sérieux, raisonnable, responsable est du ressort de l’esprit, de l’intelligence, et nous laissons au cœur les affaires sentimentales, les émotions, les passions irraisonnées, allant jusqu’à croire que « l’amour est aveugle ». Les romans d’amour, même…suite... →
N’ayons plus peur

N’ayons plus peur

La semaine prochaine je vais rencontrer Thupten Jinpa, auteur d'un nouvel ouvrage au titre engageant : N'ayons plus peur - oser la compassion peut transformer nos vies. Thupten Jinpa est un Tibétain qui a abandonné sa robe de moine et la vie monastique à l'âge de 36 ans pour s'installer aux États-Unis et y fonder une famille. Il écrit que ce choix fut la décision la plus effrayante de toute sa vie ! Depuis il est devenu un chercheur renommé à l'Institut des neurosciences de l'université de Stanford ainsi que le traducteur officiel…suite... →
Rencontre inspirante avec le 17ème Karmapa

Rencontre inspirante avec le 17ème Karmapa

Au mois de mai dernier, Ogyèn Trinley Dorjé, 17ème Karmapa et chef spirituel tibétain venait pour la toute première fois en France. J'ai eu la chance exceptionnelle de pouvoir le rencontrer et de lui poser quelques questions sur l'engouement - parfois étonnant - que connaît la méditation aujourd'hui en Occident. Ses réponses sont percutantes et invitent toutes, en premier lieu, à retrouver le chemin naturel de notre humanité, par exemple : « Aimer sa mère et aimer le monde participent du même élan de compassion. Chaque être humain naît avec cette disposition naturelle…suite... →
Peut-on apprendre à aimer ?

Peut-on apprendre à aimer ?

La plupart du temps, nous oublions que nous avons un cœur. Au fond, qu'est-ce-qu'aimer ? Quand nous tombons amoureux, ou quand nous mettons au monde un enfant, nous découvrons que notre cœur est vaste et capable d’un amour sans limite... Mais dans la vie de tous les jours, nous oublions souvent cette faculté à nous ouvrir à l’autre et à vouloir son bonheur. Nous pensons que pour faire face aux difficultés, au chagrin, à la douleur, à la méchanceté, il vaut mieux s’armer, se protéger, se fermer. Et c’est ainsi que nous abordons…suite... →
Relations sociales et professionnelles : et si on essayait la bienveillance au travail ?

Relations sociales et professionnelles : et si on essayait la bienveillance au travail ?

En septembre 2015, j'ai publié un ouvrage sur la méditation de la bienveillance. J'aimerais aujourd'hui partager avec vous mon constat sur l'état des relations humaines dans le monde du travail, à partir du quotidien d'une chef d'entreprise. Le phénomène de la double injonction Le monde du travail est de plus en plus souvent jalonné de ce que nous pourrions nommer des « missions impossibles ». Si cette expression a donné son titre à une délicieuse série télévisée de la fin des années 1960, elle s’avère d’une réalité un peu moins « glamour »…suite... →
La méditation m’a fait un beau cadeau : la bienveillance

La méditation m’a fait un beau cadeau : la bienveillance

La journaliste Aurélia Blanc vient de boucler un article de 8 pages sur la méditation pour le Hors-Série Santé des principaux titres de la presse régionale : Ouest-France, Sud-Ouest, Le Parisien, La Voix du Nord... Pour cela elle a mené une enquête très fouillée sur les raisons du succès de la méditation en France et sa solide implantation aujourd'hui. Aurélia Blanc explique ainsi que c'est grâce à l'œil de la science que cette pratique millénaire est sortie de l'ornière de l'ésotérisme voire du sectarisme dans laquelle on pouvait encore la confiner il y…suite... →
Offrir de la sollicitude, de l’attention, de l’affection

Offrir de la sollicitude, de l’attention, de l’affection

Donne toujours plus que tu ne peux reprendre. Et oublie. Telle est la voie sacrée -  René Char Face à quelqu’un qui souffre, nous nous sentons souvent démunis ; nous ne savons que faire pour l’aider, imaginant qu’il faudrait être plus généreux, plus intelligent, plus psychologue… Mais en réalité, le plus beau cadeau à lui faire est d’être plus… présent ! La pleine présence contient en elle attention et sollicitude. Être auprès de quelqu’un qui souffre, assis à ses côtés, dans une pleine écoute de la situation est ce que nous pouvons offrir…suite... →
Petite bibliothèque à l’intention des amoureux de la méditation

Petite bibliothèque à l’intention des amoureux de la méditation

Merci à Claire Séjournet, journaliste pour FemininBio d'avoir accueilli mon deuxième livre dans sa sélection, aux côtés de Fabrice Midal, Etre au monde 52 poèmes pour apprendre à méditer, et de Jack Kornfield, La sagesse du coeur,  c'est chic ! Voici ce qu'elle en dit : La méditation de la bienveillance "Difficile d'accepter les contrariétés du quotidien, qui nous poussent plus vers la violence que la bienveillance. Pourtant, vivre dans l'intelligence du cœur, c'est bon pour notre moral comme notre santé et tellement plus rayonnant pour les autres ! Ce livre très complet…suite... →
Passer de l’étranger au familier

Passer de l’étranger au familier

Développer de la bienveillance aussi... envers soi ! En nous familiarisant avec nos comportements, nos imperfections, nos petites manies comme avec nos grands élans, en les regardant avec humour et bienveillance, la pratique de la méditation nous aide à développer une véritable amitié pour nous-même. Il est important de comprendre qu’éprouver amour et compassion envers soi-même ne veut pas dire que vous renforciez votre ego ou votre orgueil. Cela signifie que vous traitez chaque être, y compris vous-même, de manière semblable et juste. Avec équanimité ! Dalaï-Lama Être bon avec soi Être bon…suite... →
A nouvelles souffrances, nouvelles pratiques

A nouvelles souffrances, nouvelles pratiques

Le Monde des Religions sort un numéro dédié aux sages de notre temps. On y (re)découvre à quel point la spiritualité est vivante, incarnée et ancrée dans notre époque. J'ai eu la chance de pouvoir y contribuer au travers d'un entretien avec le maître zen vietnamien Thich Nhat Hahn. Lors de cette rencontre, je l'ai l'interrogé sur la manière de transmettre les enseignements de la méditation aujourd'hui. Un monument de compassion Thich Nhat Hanh a résisté pendant des années aux persécutions dans son pays le Vietnam. En 1966 le gouvernement communiste le contraint…suite... →
Moine ou homme d’action ?

Moine ou homme d’action ?

Rencontrer Matthieu Ricard c'est d'abord être touché par sa gentillesse, par son accueil sans jugement, ouvert, large. Ce n'est pas pour rien que ce moine bouddhiste est une des personnalités les plus aimées des Français ! Et puis c'est aussi découvrir un homme d'action, à l'agenda chargé mais extrêmement organisé. Moine ou photographe ? Il photographie depuis quarante ans les maîtres spirituels, la vie dans les monastères, l'art et les paysages du Tibet, du Bhoutan et du Népal. Depuis 2000, il fait partie du Mind and Life Institute, qui facilite les rencontres entre…suite... →
Une émission de radio placée sous le signe de la bienveillance

Une émission de radio placée sous le signe de la bienveillance

Depuis lundi dernier, France Inter  fait la part belle aux contes avec la toute nouvelle émission animée par Noëlle Breham La nuit est à vous. De 23h à 1h du matin, du lundi au vendredi, Noëlle Breham ouvre l'antenne aux auditeurs. Dans l'ambiance feutrée de la nuit, à l'heure des confidences radiophoniques, l'animatrice aborde dans son émission les grands thèmes de la vie en mêlant l'imaginaire de contes racontés aux micros par ses invités, et les témoignages des auditeurs qui interviennent en direct. Un conte c'est fait pour distraire, s'évader, s'amuser, mais ça…suite... →
Dernières épreuves avant impression

Dernières épreuves avant impression

Mon éditrice m'a envoyé ce matin les « épreuves avant impression ». Quel plaisir de découvrir la dernière version d’un livre avant son départ en imprimerie, de voir tous ces mots soudain ordonnés dans les pages qui se numérotent, ces phrases encadrées qui interpellent et détaillent, ces illustrations qui viennent ponctuer l’évidence d’une pratique toute simple et essentielle : la méditation de la bienveillance. Tel est le titre de mon deuxième ouvrage qui sortira le 11 septembre prochain en librairie. Pourquoi écrire un livre sur la bienveillance ? Bien que nous soyons tous…suite... →
L’amour qui guérit

L’amour qui guérit

Je viens de finir les épreuves du livre L'amour qui guérit de Sharon Salzberg qui sortira en librairie le 22 janvier prochain. J'ai rencontré Sharon il y a deux ans, lorsqu'elle est venue en France donner une conférence pour l'École occidentale de méditation. Ne connaissant d'elle que la photo de presse "officielle" très souriante et apprêtée, j'ai d'abord été surprise de rencontrer une femme qui semblait très fatiguée presque un peu bougon. Mais dès que j'ai commencé à parler avec elle, j'ai senti l'immense gentillesse qui l'anime. J'ai senti aussi combien cette femme…suite... →